L’obsolescence programmée est un sujet que nous abordons régulièrement de part son importance. Le nombre de déchets électroniques dans le monde en 2016 (réfrigérateurs, télévisions, imprimantes, téléphones, etc…), représentent près de 50 millions de tonnes. Et pour cause, l’obsolescence programmée est une stratégie malheureusement courante pour les entreprise consistant à planifier la « mort prématurée » de leurs produits, obligeant les consommateurs à en acheter de nouveaux.

L’obsolescence programmée

En favorisant le gaspillage, l’obsolescence programmée rend de plus en plus difficile la consommation « responsable » et « durable ». Mais des solutions existent pour contourner cette contrainte.

 

L’association HOP – Halte contre l’Obsolescence Programmée, lutte activement contre les entreprises exerçant l’obsolescence comme Apple, Epson avec ses cartouches d’encre ou encore très récemment les collants pour femme qui ont une durée de vie en moyenne de 6 utilisations à cause de l’utilisation d’additifs chimiques dans la fabrication de collants. Il est possible de signaler les produits suspects sur le site : https://www.halteobsolescence.org/

 

De nombreux organismes luttent contre l’obsolescence et c’est le cas de la start-up toulousaine Ethikis, qui travaille depuis deux ans sur un label pour informer le consommateur sur la durée de vie du produit et met en valeur les appareils fabriqués pour durer.  

 

Pour vous guider dans l’achat de vos appareils électroménager sur les meilleures consommations et impact écologique, le guidetopten, site très visité, a mis en place une application mobile EcoGator (disponible sur Android et IOS), qui vous permet d’obtenir des informations sur un appareil électroménager avant de l’acheter et des astuces d’entretiens en scannant son étiquette.

 

Le site Back Market, quant à lui spécialisé dans la vente de produits reconditionnés, permet ainsi de dénicher smartphones, ordinateurs, consoles de jeux vidéo et tout type de produits high-tech.

En plus de redonner vie à un produit déjà utilisé, qui sans cela aurait fini par s’ajouter auprès de 50 millions de tonnes de déchets électroniques (1,4 million en France) produits chaque année dans le monde, on peut ainsi faire son shopping à prix cassés.

 

Le groupe SEB, grande marque électroménager, met un point d’honneur à lutter contre cette obsolescence et étend sa garantie electroménager à 10 ans. Le groupe travaille sur la “réparabilité” de ses produits et notamment sur la disponibilité de ses pièces de rechange quitte à refaire les pièces les plus rare avec une imprimante 3D.  

 

Votre appareil tombe en panne ? Réparez avant de jeter ! Pour lutter contre ce gaspillage, de nombreux ateliers d’auto réparation (aussi appeler Repair Café) pour vos appareils d’électroménagers ont ouvert pour vous permettre de réparer vous même sans faire appelle à un professionnel ou racheter.

 

Également en vogue, les Fablabs ! Trop peu connu, c’est un lieu d’échange, de réparation et de création qui vous permettra de recréer une pièce défectueuse de votre appareil grâce à une imprimante 3D.

@3Dnatives   @LaFabritech   @Happy3D

 

L’entreprise Groupe-Dragon, spécialiste de la vente en ligne de pièces détachées électroménagers, vous aide à donner une seconde vie à vos appareils électroménagers. Nous proposons plus 13 millions de références électroménager, alors n’hésitez plus, réparez !

@Groupe_Dragon

 

Pour recycler vos appareils électroménagers défectueux, rendez-vous sur le site Eco-Système. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.